Cimetière militaire Canadien en Normandie

Cimetière militaire Canadien en Normandie

7 juin 2018 0 Par Guideinnormandy

L’effort de guerre du Canada

Avec plus de 20 000 soldats Canadiens déployés le 6 juin 1944 à Minuit, en Normandie, l’effort de guerre de ce pays a été non négligeable pour libérer la France. D’autant plus que l’essentiel des forces Canadiennes a été déployé sur un seul des cinq fronts ouverts par les Alliés en Normandie.

Pour honorer et abriter le corps des quelques 4000 canadiens morts lors de la Libération de la France, deux cimetières ont été mis en place en Normandie. Ces cimetières viennent s’ajouter aux autres cimetières étrangers, qu’ils soient Américains ou Britanniques.

Bény-sur-Mer

Un de ces deux cimetières est situé à Bény-sur-Mer dans le Calvados. Petit village paisible de 445 habitants, son cimetière militaire accueille cependant plus de 2000 soldats dont la majorité de Canadiens morts pendant le débarquement. Les autres soldats enterrés sont des aviateurs abattus pendant la nuit du 5 au 6 juin ainsi qu’un résistant Français et quatre Britanniques ayant combattus aux côtés des Canadiens à Juno Beach et morts dans leurs rangs.

Les forces Canadiennes dont les soldats sont enterrés à Bény-sur-Mer sont notamment morts pendant la phase de débarquement mais aussi pendant la bataille de Caen. Plusieurs centaines de soldats Canadiens ont aussi montré leur bravoure en gardant la tête haute après avoir été capturés par les jeunesses hitlériennes en Normandie. Ces soldats ont été exécutés puis laissés dans une abbaye. Ce n’est qu’après la libération de la France qu’ils furent transportés dans le cimetière Canadien.

Bretteville-sur-Laize

Le second cimetière Canadien est situé à Bretteville-sur-Laize. Il accueille lui le corps de 2793 soldats Canadiens du 2èmeCorps d’armée Canadien. Comme à Bény-sur-Mer, quelques dizaines de soldats étrangers, Britanniques ou inconnus reposent dans le cimetière Canadien. Contrairement au premier cimetière qui abrite le corps des soldats morts à Juno Beach, ce cimetière abrite lui les corps des milliers de soldats Canadiens décédés à la fin de la libération de la Normandie, pendant l’opération Overlord.

Gérard Doré, le plus jeune soldat allié mort pour la libération de la France

Le cimetière de Bretteville-sur-Laize a aussi l’honneur d’accueillir la dépouille du plus jeune soldat allié mort pour la libération de la France pendant l’opération Overlord. Ce jeune soldat du nom de Gérard Doré est en effet mort à 16 ans et 11 mois. D’origine Canadienne, il s’est battu pour combattre dès l’âge de 15 ans dans l’armée royale Canadienne. Il est mort un mois avant l’anniversaire de ses 17 ans pendant la bataille de la crête de Verrières le 23 juillet 1944.

L’engagement des troupes Canadiennes

Vous pourrez en venant dans ces deux cimetières remémorer et honorer les morts tombés au champ d’honneur pour la libération d’un pays qui n’était pas le leur. De plus amples informations sur le cimetière et sur l’engagement des troupes Canadiennes pendant la Seconde Guerre Mondiale au côté des Alliés sont aussi disponibles près de ces deux cimetières.

Cette visite est aussi l’occasion de visiter le Canada car les cimetières militaires sont des concessions des différents pays. Ainsi, le cimetière Canadien est une partie du territoire Canadien.

 

Jude.